Paul Graham

Exposition : La Blancheur de la baleine

Les Rencontres de la photographie – Arles 2018

La Blancheur de la baleine rassemble trois séries de travaux réalisés aux États-Unis entre 1998 et 2011 : Nuit américaine (1998–2002), un scintillement de possibilité (2004–2006) et Le Présent (2009-2011). Nuit américaine chronique les impressions initiales de Graham concernant ce pays et ses divisions socio-économiques. À travers la combinaison d’images surexposées quasiment invisibles et de photographies en couleurs, ce travail présente des vues contrastées suggérant la division de classe tacite mais omniprésente au sein de l’Amérique contemporaine. La série un scintillement de possibilité est le résultat d’un voyage et d’un vagabondage à travers l’Amérique de tous les jours. Plutôt que de rechercher à tout prix l’image décisive, Graham adopte le processus hésitant consistant à voir et à reconnaître. Se déployant comme une épopée de l’insignifiant et de l’accidentel, ses séquences de photographies recouvrent les intervalles de temps et d’espace et l’entrecroisement de leurs fils narratifs. Enfin, Le Présent rappelle la tradition de la photographie de rue new-yorkaise et saisit l’énergie frénétique de Manhattan et les déplacements constants de l’attention, dirigée tantôt vers les gens, tantôt vers les lieux de la turbulente scène urbaine.

https://www.rencontres-arles.com/fr/expositions/view/222/paul-graham

https://www.rencontres-arles.com/fr/actualites/view/251/exposition-paul-graham-en-visite-immersive-3d-realisee-par-notoryou

SHARE THIS PAGE: